Tout sur l'immobilier à Florac et La Canourgue
Louer un bien

Bien louer votre logement : le guide pratique

Ah, la location… On y pense comme à une solution idéale, qu’il s’agisse d’attendre le meilleur moment pour vendre sa jolie maison (tout en ayant déjà acheté autre chose), ou d’investir ses deniers dans un petit appartement pour préparer ses vieux jours. C’est que l’immobilier reste une valeur sûr en termes d’épargne, grâce aux revenus locatifs. Sauf que ce n’est pas aussi simple que c’en a l’air ! Une mise en location nécessite d’avoir quelques connaissances préalables en matière d’immobilier et de gestion locative. Vous devez savoir exactement où vous mettez les pieds – type de bail et de location, fiscalité, etc. Pour vous aider à mettre en location à La Canourgue en toute sérénité, nous avons mis en place ce guide pratique à consulter sans modération !

Le guide pratique pour mettre en location à La Canourgue : les types de location

Avant de mettre en location à La Canourgue, vous devez faire un choix concernant le type de location qui vous convient. En France, la plupart des locations sont des résidences principales en location nue pour une longue durée. C’est le schéma classique. Mais il existe d’autres possibilités, sachant que le type de location conditionne souvent sa durée. Voyons cela de plus près !

Type et durée de location

Le type de location et la durée sont intimement liés. Il faut savoir en particulier que…

  • La location nue (logement vide, dénué de meubles, avec seulement quelques éléments de cuisine) est régie par un bail d’une durée de 3 ans.
  • La location meublée (logement proposant à son locataire un minimum d’équipements de mobilier, de quoi s’installer sans avoir besoin de prendre ses propres meubles) est régie par un bail d’1 an.

En somme, vous devez savoir avant de mettre en location à La Canourgue quel type de bail vous convient le mieux. Tout en gardant en tête que la location meublée vous permet de reconsidérer le statut de votre logement à court terme (une année seulement à attendre après signature du contrat locatif), et que vous avez également la possibilité de demander un loyer plus élevé puisque tout est disponible sur place. A l’inverse, une location nue, plus contraignante pour le locataire, est souvent synonyme de bail de longue durée – et donc, pour vous, de stabilité. C’est bon à savoir pour mettre en location à La Canourgue dans les meilleures conditions.

Notez aussi que la location touristique (pour quelques jours/semaines seulement) est toujours meublée.

Enfin, vous pouvez opter pour la solution de la colocation (plusieurs locataires vivant sous le même toit) en proposant un bail adapté : soit un contrat collectif, soit plusieurs contrats en fonction du nombre de colocataires. Les conditions sont les mêmes – location nue ou meublé, durée de 3 ans ou 1 an, etc.

La décence du logement

Quel que soit le type de location, vous avez l’obligation de proposer aux occupants un logement décent. Par là, il faut entendre un logement qui ne met pas en danger la santé ni la sérénité des locataires, et qui propose tout le confort nécessaire pour y vivre convenablement. Plus d’informations sur cette page.

Le préavis

Vous avez envie de mettre en location à La Canourgue votre logement. Mais qu’en sera-t-il demain ? Peut-être allez-vous changer d’avis – pour vendre le logement, pour le louer à quelqu’un d’autre, pour le récupérer, etc. Pour toutes ces raisons, il faut savoir comment gérer une fin de bail. Parce que les baux sont renouvelés de façon tacite, ce qui veut dire qu’en l’absence de mouvement de part et d’autre, il est automatiquement reconduit. Il est donc indispensable pour l’une ou l’autre partie de signaler une intention de départ, tout en respectant un préavis.

  • Pour le locataire : celui-ci dispose d’un préavis d’1 ou de 3 mois, en fonction de l’emplacement géographique. La Canourgue n’était pas située en zone tendue, ce sera donc 3 mois pour votre occupant.
  • Pour le propriétaire : les règles sont plus complexes puisque vous devez donner congé à votre occupant avant la limite des 6 mois précédant l’échéance du bail. Et à condition de respecter l’un des motifs suivants : pour vendre le bien immobilier, pour l’habiter ou pour le louer à quelqu’un de votre famille.

Il arrive qu’un bail locatif puisse être rompu avant la date d’échéance, mais seulement si le locataire ne respecte pas ses obligations. Par exemple : s’il ne verse pas son loyer, s’il dégrade le logement, s’il trouble la tranquillité des voisins, etc.

Le guide pratique de la location : les questions financières et fiscales

Mettre en location à La Canourgue suppose de gérer les aspects financiers et fiscaux d’un tel projet. Et c’est là que les choses deviennent ardues !

Le loyer

Prenez le loyer. A priori, c’est simple : vous demandez X euros et vos candidats acceptent ou pas. Sauf que ça ne fonctionne pas comme ça. De la même façon qu’un vendeur doit effectuer une estimation pour fixer son prix de vente, un bailleur doit évaluer la valeur locative de son logement pour déterminer un loyer cohérent, en phase avec le marché. En effet, les montants des loyers dépendent du marché, de sorte qu’un studio de 20 m2 à La Canourgue ne vaudra pas la même chose que son équivalent au coeur de Paris.

Vous devez donc étudier les prix pratiqués dans la même zone pour pouvoir fixer votre loyer. Puis définir les modalités de versement qui vous conviennent. Enfin, pour ce qui est de l’augmentation progressive, sachez que vous ne pouvez pas majorer le loyer au-delà de ce qui est prévu par l’indice de référence de l’Insee (IRL).

La fiscalité

Qui dit revenus locatifs, dit imposition sur ces mêmes revenus. Vous n’y échapperez pas, alors mieux vaut savoir à quelle sauce vous serez mangé ! A ce titre, la fiscalité d’une location dépend aussi du type de bail choisi :

  • Pour une location nue : vous êtes soumis au régime d’imposition des revenus fonciers.
  • Pour une location meublée : vos revenus sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et doivent être déclarés comme tels. Compte tenu de vos gains, vous avez le choix entre le statut LMNP (loueur meublé non professionnel) et le statut LMP (loueur meublé professionnel). Vous bénéficiez ansi de divers avantages fiscaux.

A partir de là, trois types de régimes fiscaux sont possibles :

  • Le micro BIC ou micro foncier ;
  • Le régime réel simplifié
  • Le régime réel.

La taxe sur la plus-value

Si vous avez décidé de mettre en location à La Canourgue en attendant des jours meilleurs, vous allez sans doute vendre le bien en question un jour ou l’autre. Auquel cas, vous devez savoir ce qui vous attend en termes de fiscalité, notamment au sujet de la taxation sur la plus-value éventuelle que vous allez réaliser. Car votre bien immobilier, puisqu’il est mis en location, n’est plus considéré comme votre résidence principale… Ce qui fait que vous échappez à l’exonération prévue dans ce cas précis.

Quelques vérifications à effectuer avant de se lancer

Vous avez parcouru l’essentiel des points importants à connaître pour mettre en location à La Canourgue. Maintenant, vous êtes prêt à vous lancer… Et c’est l’occasion d’effectuer les ultimes vérifications concernant :

  • L’état du logement ;
  • L’état des équipements et du mobilier proposés s’il s’agit d’un meublé ;
  • Les finitions.

N’oubliez pas au passage de réaliser les diagnostics techniques indispensables à glisser dans le contrat locatif !

Vous pouvez maintenant vous lancer et mettre en location à La Canourgue. Pour être au point à tous les niveaux, jetez un oeil aux obligations du bailleur et du locataire.

 

Article écrit par:

Avatar

Responsable d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer