Tout sur l'immobilier en Lozère et Aveyron
Vendre un bien

Vendre avant d’acheter ou acheter avant de vendre : quelle solution est la meilleure ?

Vendre et acheter, acheter et vendre… Un projet de double transaction peut rapidement se transformer en casse-tête. Si vous envisagez de vendre un logement à Florac pour acquérir un autre bien dans la foulée (plus grand, mieux placé, etc.), vous devez forcément vous poser la question : dans quel ordre faut-il faire les choses ?

En toute logique, il semblerait que vendre d’abord pour acheter ensuite soit la solution la plus sûre. Mais il est également possible de faire l’inverse, c’est-à-dire d’acquérir en premier lieu pour vendre en second lieu.

Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque solution ? Laquelle est la mieux adaptée ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Vendre un logement à Florac pour acheter un nouveau bien

C’est généralement l’option privilégiée. Tout simplement parce que c’est la plus simple et la plus logique : d’abord, vendre son logement à Florac, puis toucher le fruit de la transaction, enfin chercher une nouvelle maison ou un nouvel appartement à acheter.

Les avantages ?

  • Vous savez exactement quel budget est à votre disposition pour acheter le nouveau logement. Vous ne prenez aucun risque financier. Et vous n’avez pas besoin de contracter un nouveau crédit.
  • Vous prenez le temps de vendre votre logement à Florac dans les meilleures conditions, sans vous presser au prétexte de devoir payer votre nouvelle acquisition.
  • Une fois votre vente conclue, vous avez tout le temps de visiter des biens et de choisir le logement qui vous plaît. Sans pression.

Attention : pour autant, tout n’est pas rose avec cette solution. Des inconvénients existent. Notamment la nécessaire période de transition : dès lors que vous avez vendu votre résidence principale, vous devez trouver un hébergement transitoire. Le temps de partir en quête de votre futur chez vous et de conclure votre acquisition. Cela veut dire : payer un loyer et organiser deux déménagements plutôt qu’un.

L’autre problème, c’est que vous ne pouvez pas commencer votre recherche avant d’avoir réussi à vendre votre logement à Florac. Car, si vous tombez par hasard sur l’occasion du siècle, vous serez coincé : impossible de faire une offre… Avec le risque que le nid douillet vous passe sous le nez !

Les bonnes techniques à adopter

Pour vous aider à mener à bien cette opération, voici quelques conseils :

  • La prudence est de mise. Même si vous avez signé un compromis de vente, rien n’est fait. Ne commencez à chercher votre nouveau logement qu’une fois sûr que votre acheteur ira jusqu’au bout.
  • La négociation est votre alliée. Les deux processus (vente et achat) suivent des rythmes différents, mais avec un peu de chance, vous pourrez les faire concorder. Au moment de vendre votre logement à Florac, discutez avec votre acquéreur pour que la remise des clés se fasse à une date arrangeante pour vous. Quant à votre projet d’achat, si vous avez repéré la maison de vos rêves, négociez avec le propriétaire pour qu’il accepte de vous attendre.
  • La famille est là pour vous aider. Afin d’alléger le coût de votre période transitoire, demandez à vos proches de vous héberger. Cela ne durera qu’un temps !

Acheter un logement avant de vendre le premier

Acheter un nouveau bien avant de vendre un logement à Florac, ce n’est pas si commun. Et pourtant, c’est la solution la plus avantageuse : vous ne subissez pas de période transitoire et vous passez directement d’un logement à l’autre.

En outre, dès que vous repérez la propriété qui vous intéresse, vous pouvez mettre une option dessus. Sans attendre d’avoir vendu.

Est-ce la solution idéale pour autant ? Tout dépend. Car il faut prendre en compte les inconvénients. Notamment le fait de devoir souscrire un prêt relais pour concrétiser votre projet, avec les limites qu’une telle opération vous impose – surtout le fait de devoir rembourser l’emprunt dans un délai réduit.

Autre problème : concrètement, vous n’avez aucun moyen de connaître avec précision le prix que vous allez tirer de votre vente. Certes, le prix du mètre carré constitue une bonne base pour l’estimation. Mais tant de facteurs entrent en jeu qu’il est impossible d’être sûr à 100 % de toucher telle ou telle somme. Avouez que c’est un gros souci, si vous avez déjà investi un montant donné dans votre acquisition et que vous vous retrouvez à toucher une somme moins importante que prévu !

Ce qu’il faut faire

Ces quelques conseils vous aideront à mener à bien ce projet :

  • Ne vous précipitez pas. Soyez sûr de pouvoir vendre votre logement avant de signer un compromis ou de formuler une offre d’achat. Au besoin, attendez d’être bien engagé dans votre propre processus de vente.
  • N’estimez pas votre bien n’importe comment. Fixez le prix le plus juste pour être sûr de vendre dans les délais impartis, sans devoir ensuite le baisser.
  • Ne jouez pas avec votre prêt relais. N’oubliez jamais qu’un crédit relais doit être remboursé dans un délai relativement court (un ou deux ans). Si vous n’êtes pas certain de pouvoir conclure votre cession dans les temps, ne vous lancez pas.

L’une et l’autre solutions sont viables quand il s’agit de vendre un logement à Florac pour acheter un autre bien. A vous de choisir celle qui correspond le mieux à votre projet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 Partages
Partagez
Partagez8
Tweetez
Enregistrer